Honoraires

Les chirurgiens du cabinet sont conventionnés en secteur 2 (non adhérents au contrat d’accès aux soins).

Cela signifie que leurs honoraires de consultations et d’interventions chirurgicales sont libres (avec tact et mesure) et comprennent :

  • Le prix de l’acte fixé par la sécurité sociale (tarif opposable +/- majoration transitoire de chirurgie) : il est remboursé aux 2/3 par la sécurité sociale et à 1/3 par votre mutuelle. A noter que ce « tarif sécu » n’a pas été réévalué depuis de nombreuses années (il a d’ailleurs baissé récemment pour certains actes). Il ne correspond pas au prix réel de l’acte, mais sert uniquement à la base de son remboursement par l’assurance maladie et les mutuelles.
  • Un complément d’honoraires variable (dépassement) : il peut être remboursé en partie ou en totalité par votre mutuelle selon les modalités de votre contrat. Les compléments d’honoraires permettent à vos chirurgiens de continuer à réaliser des soins de qualité conformes à l’état actuel de la science, en utilisant du matériel de dernière génération, dans des conditions d’hygiène et d’asepsie strictes (matériel jetable, matériel chirurgical stérilisable, autoclave pour stérilisation du matériel,…), malgré l’absence de revalorisation des tarifs de la sécurité sociale. Ils permettent également à vos chirurgiens d’employer du personnel hautement qualifié pour vous prendre en charge dans des conditions optimales (secrétaires, infirmières, aides opératoires, …).
Au cabinet (consultations et actes réalisés sous anesthésie locale)
Pour les interventions à la clinique

Certains actes réalisés sont hors nomenclature, c’est à dire qu’ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale (chirurgie esthétique, chirurgie préimplantaire et implantaire).

Dans tous les cas, vous recevrez un devis avant toute intervention chirurgicale que vous pourrez envoyer au préalable à votre mutuelle afin d’avoir des informations sur votre remboursement.

En cas de difficulté, parlez-en à votre chirurgien ou à la clinique qui pourra différer l’encaissement si besoin.